Le département des Alpes-Maritimes s’étend sur 120 kilomètres, de Théoule sur Mer à l’Ouest, jusqu’à la frontière italienne à l’est.

120 kilomètres de côtes davantage vouées au tourisme qu’à la pêche professionnelle.

Dans un contexte voué au tourisme, les deux cent pêcheurs des Alpes-Maritimes apportent une contribution certes modeste, mais de qualité, au potentiel économique de la zone littorale du département des Alpes-Maritimes.

Unité de pêche à Antibes Chalutier - Port de Bouc Pêche en étang - Berre l'Etang Toutes les saveurs de la mer - pêche locale
La flotte de pêche se caractérise par une mosaïque d’activité où les petits métiers (filet droit, palangre senne de plage, thonaille, lignes, arts traînants…), des navires de moins de 12 mètres, aux activités extrêmement diverses représentent l’essentiel des effectifs.
Pointu - Villefranche sur Mer

Dorade rose - Le Lavandou


Cette polyvalence leur permet de perpétuellement réagir aux fluctuations du milieu maritime et de la consommation.
Pointus - Cassis

Cannes - travail à bord après la pêche

Dans les Alpes-Maritimes, comme dans le reste de la Méditerranée française, la pêche professionnelle connaît un certain déclin, dont la cause principale est une série de règlements communautaires inadaptés, contraires à son développement. 
La mise en application des différents Plans d’orientation pluriannuels à la pêche, ont réduit depuis le milieu des années 80, de plus d’un tiers son tonnage et ses effectifs.
Les interdictions de certains métiers traditionnels et les contraintes injustifiées qui en frappent d’autres, sont les conséquences désastreuses d’une méconnaissance totale de la spécificité de la pêche méditerranéenne.


Ce site à pour but de mieux vous faire connaître cette profession.
 
Une flotte multicolore
Ce site est réalisé grace au concours de la Région 
Provence Alpes Côte d'Azur

Conseil Régional Paca
 


Mailing List
Recevez régulièrement par e-mail l'information sur les pêches maritimes et les élevages marins de la région Paca